A la rencontre de Christophe Alves

Christophe Alvès exerca un métier "sérieux" dans l'industrie avant de démissionner pour se lancer dans sa passion : le dessin. Et c'est tant mieux pour nous !
Répondre
Avatar du membre
aristide hergé
Marabout Géant
Messages : 12023
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00
Localisation : Cherchez l'anagramme ...

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par aristide hergé » mer. 7 sept. 2016 15:44

Dernier message de la page précédente :

Et voici la suite promise ! ;)

Donc là tu bosses exclusivement sur ce projet-là ou tu as autre chose sur le feu ?

Oui, j'ai plusieurs trucs, notamment une couverture de Bob Morane que je suis en train de finir. Mais au niveau travail, la priorité c'est Lefranc : les journées sont longues parce que je m'étais engagé à en faire quelques-unes pour Bob Morane et quand je donne ma parole j'essaie de la tenir. Mais l'album sera terminé en temps et en heure.

Pour les couves de Bob, tu as été sollicité par Claude Lefrancq, comment ça s'est passé ?

Non, c'est Brice Tarvel qui a proposé mon nom, parce que j'avais fait les couvertures de ses Harry Dickson et c'est grâce à ça que j'ai fait l'album avec lui. Ca a mis un peu de temps pour se décanter, je pense qu'il a hésité et puis il a dit OK, il avait vu les couvertures des Harry Dickson et je crois qu'elles lui plaisaient bien.

ImageImageImageImage

C'est venu comme ça, et normalement je dois en faire au moins 4 : donc celle-là c'est ma troisième (après "Opération Chronos" et "L'idole Viking").

Et pour vous, petits veinards, voici les "bleus" de ces deux couves :

ImageImage

Donc, c'est comme ça que tu es arrivé dans l'univers Bob Morane. Sinon, tu connaissais l'aventure Marabout ?

Non, pas vraiment, je connaissais de réputation mais ce n'était pas mon genre de littérature. Souvent, ça vient des parents et mon père n'en lisait pas. Je connaissais le personnage de Bob Morane, mais je l'avais découvert par la BD avec Vance.

Raconte-nous comment se passe ta journée de dessinateur ...

Je commence quand ma femme et ma fille partent travailler. Je fais des horaires calqués sur ceux de mon épouse : ça me permet de donner un rythme de travail parce que sinon il n'y a rien qui pousse ! ... A part la fin de réalisation indiquée dans le contrat.

Tu serais dans le genre un peu paresseux ou pas ? Remarque, ce n'est pas un défaut, il y a des gars qui travaillent comme ça, j'en fais un gros coup et puis j'attends ...

Non, moi c'est régulier, je suis un besogneux, laborieux. Et puis, de toutes façon, d'être en retard ça m'insupporte, j'ai toujours ce côté "parole donnée". J'aime bien cet aspect aussi, pas "fonctionnaire" (quoique) mais se caler sur des horaires.

Quel est ton système de travail quand tu travailles sur une BD ?

Sur une BD, avec Cortegianni, je reçois un découpage, il représente la page en BD en style "gros nez", avec le descriptif et les dialogues pour chaque page. A partir de là, je dessine déjà une sorte de story-board un peu poussé et après je redécalque le tout à la table lumineuse, et sur la feuille finale je fais mon crayonné. C'est la meilleure façon que j'ai trouvée pour travailler, je papillonne très souvent sur plusieurs pages en même temps : comme ça, quand je ne "sens" pas une case, quand je bloque dessus, je passe sur une autre qui m'inspire.

Et voici "La tanière du loup" - clin d'oeil au Lefranc qui était posé sur le bureau ;)

Image

Et il y a des fois où tu appelles Cortegianni, où tu lui dis : "écoute, là ça ne peut pas aller" ?

Oui, et même par rapport à son découpage. Maintenant, je ne lui demande même plus : si je trouve un autre découpage, que je sens que ça va mieux, je le modifie (sans remettre en cause le récit évidemment). Les premiers temps, quand j'ai travaillé sur "Mission Antarctique", j'étais embêté, car je me disais "François (Cortegianni), c'est un Monsieur, je suis loin d'avoir sa carrière". Quand je l'ai appelé, j'ai essayé d'y aller doucement mais il m'a dit tout de suite : "mon ego j'en ai rien à faire, pour moi c'est une proposition, si tu trouves quelque chose de plus efficace, n'hésite pas ".

Tu utilises un lettrage spécifique ?

La police de caractères a été créée par Casterman à partir de l'écriture d'Hergé pour la cohésion dans la série, ils me l'ont envoyée et je l'ai installée dans mon ordinateur. Avant, je faisais tout le lettrage à la main, comme pour Dusty Dawn par exemple. C'est long, parce que si on s'aperçoit qu'on a oublié un mot, soit on met du blanc, soit on découpe. Là c'est beaucoup plus simple. Je fais la bulle en fonction du texte, je la dessine autour. Quand ma page est finie, je la scanne et je fais un encrage numérique.

Je m'excuse, mais le bleu ça sert à quoi ?

Le bleu, apparemment, c'est un truc de dessinateur belge : quand je décalque, je le fais en bleu parce que le bleu se gomme très difficilement. Je peaufine mon crayonné en graphite et si je m'aperçois que ce n'est pas bon, je gomme et je sais que le bleu va rester derrière. Comme matériel, j'utilise des mines graphite bleues et noires, du HB, porte-mines calibrés 0,5. Il y a plusieurs qualités de mines plus ou moins grasses, donc c'est pour ça que j'ai deux crayons : pour mettre en place l'ossature et pour peaufiner.

Donc, quand on parle d'encrage, on ne parle pas d'encre de Chine ?

Non, c'est ce que je faisais avant, avec des feutres-plumes qui permettent de réaliser des pleins et des déliés, ou avec des pinceaux. C'est ce qui m'a un peu libéré avec l'informatique : on travaille avec le principe des calques, ce qui permet de revenir en arrière, de déplacer les personnages ou les textes. On agrandit comme on veut, en faisant quand même attention à ne pas trop agrandir car on aurait tendance à faire trop de détails qui ne "passeraient" pas dans l'image au format réel. J'utilise un logiciel qui s'appelle "Clip Studio Paint" (anciennement "Manga Studio"), qui est connu dans la profession car il a été conçu pour les dessinateurs de mangas. Il a eu beaucoup de succès et les dessinateurs de Comics aux Etats-Unis et en Europe s'en servent aussi. C'est très pratique même si ça n'a pas le côté sensuel du papier.

Ha, l'odeur du vieux papier ! Ma femme dit que ça sent le moisi !

La mienne aussi, mais ce n'est pas vrai, c 'est l'odeur ... du vieux papier !(rires)

Quel est ton rythme de travail quand tu réalises une BD comme celles-ci ?

Une page de Lefranc, c'est cinq jours, c'est-à-dire 40 heures de travail minimum : trois jours de crayonné, deux jours d'encrage. Il arrive que certaines vignettes prennent beaucoup plus de temps, comme dans "Mission Antarctique", où j'avais passé deux jours entiers sur une case (page 12, case 4)

Image

Tu livres un travail en noir et blanc. Et pour la couleur ?

Casterman m'avait proposé de faire la couleur, mais j'ai refusé, ça demandait encore du temps en plus. Et puis il y a des spécialistes : ici, c'est Bonaventure, il fait la couleur au fur et à mesure que je finis les planches ; je lui donne des indications (éclairage selon le moment de la journée par exemple) avec des fois des trucs impératifs (couleur d'une voiture d'un page à l'autre). Il y a un échange permanent.

Actuellement, c'est ce Lefranc, mais est-ce que tu as quelque chose d'autre dans tes projets ? Blake et Mortimer peut-être ?

Non, ça n'a pas abouti. On ne sait jamais, tout peut arriver, ça me plairait beaucoup ...
Sinon, je travaillais - en attendant de repartir sur Lefranc - sur une reprise d'une autre série, mais ce sera après Lefranc. Donc jusqu'à la fin de l'année prochaine ce sera vraiment très chargé ! Après, il y a l'alternance des Lefranc, normalement je peux commencer le suivant dans la foulée.

Est-ce que tu es intéressé sur les ventes ?

Oui, mais moins que sur un exemplaire "classique", parce que dans ce cas-là il y a aussi les héritiers Martin. J'ai un "prix de page", versé en avance sur les droits d'auteur et je dois rembourser cette somme avec les ventes. Si celles-ci ne sont pas suffisantes, la somme reste quand même acquise. Après, je touche des droits d'auteur par rapport aux ventes, mais seulement une fois cette somme remboursée.

Est-ce que tu as en prévision des expositions, salons, séances de dédicaces ?

J'en fais de moins en moins parce que j'ai beaucoup de travail et puis c'est fatigant : le dernier que j'ai fait c'était à Aubenas, je suis parti le vendredi et rentré le lundi, ça fait deux jours de moins de travail, et deux jours c'est presque la moitié d'une page.
- Les 17-18 septembre c'est bistro BD à Carpentras (organisé par Cortegianni)
- Les 30 septembre, 1er et 2 octobre c'est le festival BD de Chambéry
- Le 30 octobre à Saint Pierre-le-Moûtier (Nièvre) avec Brice Tarvel
- Les 4-5-6 novembre à Belfaux en Suisse
- Et fin novembre à Gray, organisé par Dan Kelbert

Image

Par rapport à tes confrères : qui admires-tu le plus dans la BD, qui t'a le plus influencé ?

Influencé, c'est sans conteste Hergé, c'est lui qui m'a donné envie de faire de la bande dessinée quand j'ai découvert un peu par hasard un album chez ma grand-mère. Je m'en souviens très bien, c'était "Les bijoux de la Castafiore". Pourtant ce n'est pas le plus facile à lire quand on est gamin, mais je l'adore, on est manipulé par une histoire où il n'y a pas d'histoire, c'est un huis clos, l'aventure chez soi. J'habitais en HLM et quand j'ai découvert les autres, je pouvais aller au Tibet, c'était génial de pouvoir voyager comme ça.

Quelle est ta plus grande satisfaction ?

Le premier album est toujours celui qui provoque le plus d'émotions, quand on le reçoit et qu'on a rêvé de l'avoir entre les mains : donc, le premier Dusty Dawn. Et puis le Lefranc, je suis vraiment très content d'avoir participé à une série mythique et ainsi touché un public plus large.

Et ta plus grande déception, un projet que tu aurais aimé voir aboutir mais qui ne s'est pas concrétisé ?

Je suis fataliste mais pas pessimiste. C'est vrai qu'un de mes rêves serait de faire un Blake et Mortimer, mais si ça ne se fait pas, ce n'est pas grave. Ce n'est pas une obsession. J'adore cette série, comme Tintin, comme celles de Jacques Martin, ces BD où on a à lire, où on est pris par la main, où on va au bout du monde. Je n'ai pas de regrets, je vais toujours de l'avant, je ne me retourne jamais. Je suis déjà tellement heureux de pouvoir continuer car en ce moment c'est très compliqué dans la bande dessinée, et travailler sur une série mythique c'est excitant. On sent le poids sur ses épaules, mais c'est valorisant. Et puis on est en confiance avec Casterman et les enfants Martin qui regardent toutes les étapes : crayonnés, encrage, scénario : j'ai tenu les délais sur le premier, ils connaissent mon travail. Mon seul souhait est de pouvoir travailler le plus longtemps possible dans d'aussi bonnes conditions, aux côtés d'un scénariste d'exception.

Voilà, chers amis, c'est ainsi que se termine cet entretien avec Christophe Alves. J'espère que vous aurez eu autant de plaisir que moi à découvrir ce dessinateur aussi sympathique qu'éclectique, voyez plutôt ces autres facettes de son talent :

ImageImageImageImageImageImageImage
Image
Image

Vous avez le bonjour de Christophe Alves et d'Harry Steed !
Image
"Deux intellectuels assis iront moins loin qu'une brute qui marche"

Avatar du membre
Bad Girl
Marabout Collection
Messages : 5690
Enregistré le : ven. 10 juil. 2009 01:00

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par Bad Girl » mer. 7 sept. 2016 15:55

C'était Super ! :pouce:
"Comment savez-vous que je suis folle?" demanda Alice.
"Il faut croire que vous l'êtes, répondit le Chat; sinon vous ne seriez pas venue ici."

Image

Avatar du membre
Back Door Man
Marabout Géant
Messages : 15899
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00
Localisation : Normandie Forever
Contact :

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par Back Door Man » mer. 7 sept. 2016 18:47

Bravp JP. Quel reportage intéressant :pouce:
Show me the way, to the next whiskey bar
Oh, don't ask why, Oh, don't ask why

---------------------------
Image http://www.flickr.com/photos/gildays/

---------------------------

Image

Avatar du membre
S.S.S.
Marabout Géant
Messages : 16254
Enregistré le : ven. 10 juil. 2009 01:00
Localisation : A côté de mes pompes

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par S.S.S. » mer. 7 sept. 2016 19:05

Super, merci JP et merci Christophe, un dessinateur qui aime Hergé ne peut être qu'un bon dessinateur ! :D Confirmé d'ailleurs avec "Lefranc" :pouce:
Pour qu'il y ait le moins de mécontents possibles il faut toujours taper sur les mêmes :clown:

Avatar du membre
yan59
Marabout Collection
Messages : 9650
Enregistré le : mer. 19 mai 2010 01:00
Localisation : un petit village du Ferrain, au nord de Lille

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par yan59 » mer. 7 sept. 2016 20:49

Génial ! Merci à vous deux pour cette interview si sympathique et pour les photos ! :pouce: :heart: :cheers:

Il faut que j'arrive à savoir quelle est cette BD pour la SNCF ! J'en ai une colorisée par Fabien Rypert, mais le dessinateur s'appelle Jak. Un pseudo ? :scratch:
Arriver à la cinquantaine a des avantages et des inconvénients : on ne reconnaît plus les lettres de près, mais on reconnaît les cons de loin !

Avatar du membre
lagon requin
Marabout Collection
Messages : 7988
Enregistré le : dim. 12 juil. 2009 01:00

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par lagon requin » mer. 7 sept. 2016 22:55

Merci pour ce beau reportage :kiss3: :shock:
je rêve d'un train très grand où la paix voyage avec tous les enfants et que nous puissions voir les spectacles de l'amour où on nous donne de l'affection.
Erika Johana Quintero ,14 ans

Avatar du membre
aristide hergé
Marabout Géant
Messages : 12023
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00
Localisation : Cherchez l'anagramme ...

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par aristide hergé » dim. 30 oct. 2016 16:21

Revu mon ami Christophe tout à l'heure au salon du livre de Saint Pierre le Moûtier (je vous en avais parlé, Brice Tarvel devait venir mais il n'a pas pu, il semble qu'il soit trop fatigué en ce moment :( )
Christophe m'a joliment dédicacé mon exemplaire de "L'idole Viking" :D

Image

Je lui ai confié "Le grand Mogol" pour le même traitement ;) ainsi que les 3 tomes de "Dusty Dawn" pour mon petit-fils John (John Steed comme l'a finement relevé notre camarade Yan) qui est un grand fan et auquel ça fera un beau cadeau de Noël :D
"Deux intellectuels assis iront moins loin qu'une brute qui marche"

Avatar du membre
yan59
Marabout Collection
Messages : 9650
Enregistré le : mer. 19 mai 2010 01:00
Localisation : un petit village du Ferrain, au nord de Lille

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par yan59 » dim. 30 oct. 2016 17:47

Je trouve décidément son Bob très beau et classe, à l'instar de celui de Gérald Forton !

Je ne connaissais pas Dusty Dawn, je suis allé voir un peu sur le web, sans aller jusqu'à m'intéresser à la BD (mais je prendrai le temps d'en ouvrir quand j'en croiserai), je trouve qu'il a de nombreuses cordes à son arc, entre les couv's de Bob, sa reprise de Lefranc, ça, ... Un vrai talent, quoi ! :pouce:
Arriver à la cinquantaine a des avantages et des inconvénients : on ne reconnaît plus les lettres de près, mais on reconnaît les cons de loin !

Avatar du membre
Back Door Man
Marabout Géant
Messages : 15899
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00
Localisation : Normandie Forever
Contact :

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par Back Door Man » dim. 30 oct. 2016 17:57

Vraiment un superbe Bob :pouce:
Show me the way, to the next whiskey bar
Oh, don't ask why, Oh, don't ask why

---------------------------
Image http://www.flickr.com/photos/gildays/

---------------------------

Image

Avatar du membre
aristide hergé
Marabout Géant
Messages : 12023
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00
Localisation : Cherchez l'anagramme ...

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par aristide hergé » dim. 30 oct. 2016 19:02

Back Door Man a écrit :Vraiment un superbe Bob :pouce:
Oui, c'est "le" Bob qu'on aime, pas un ersatz modernisé ... :twisted:
"Deux intellectuels assis iront moins loin qu'une brute qui marche"

Avatar du membre
jean-luc
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3119
Enregistré le : sam. 24 sept. 2011 12:47
Localisation : 02

Re: A la rencontre de Christophe Alves

Message par jean-luc » sam. 5 nov. 2016 18:15

Christophe Alvès a du talent, c'est indéniable, et son Bob Morane est vraiment fidèle à l'idée que je m'en fais!

Merci Aristide! :pouce:

Répondre

Retourner vers « Christophe Alves »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité