Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Pour Parler de vos lectures du moment, vos auteurs préférés, c'est ici!
Avatar du membre
Michel
Marabout Collection
Messages : 5405
Enregistré le : ven. 10 juil. 2009 01:00

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par Michel » sam. 1 nov. 2014 13:42

Dernier message de la page précédente :

J'adore le "Coulant" au lieu du "collant" sais pas si il ne l'a pas fait exprès le Cathare ???? :mdrbis: :mdrbis: :mdrbis:
Image

Avatar du membre
yan59
Marabout Collection
Messages : 9813
Enregistré le : mer. 19 mai 2010 01:00
Localisation : un petit village du Ferrain, au nord de Lille

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par yan59 » sam. 1 nov. 2014 14:11

fait exprès d'oublier un R ? Il n'est pas comme ça, notre hérétique ! :mdrbis:
Arriver à la cinquantaine a des avantages et des inconvénients : on ne reconnaît plus les lettres de près, mais on reconnaît les cons de loin !

Avatar du membre
Michel
Marabout Collection
Messages : 5405
Enregistré le : ven. 10 juil. 2009 01:00

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par Michel » sam. 1 nov. 2014 14:17

Ah ! je n'avais pas vu la faute entre le C et le O !!!!! :mdrbis: :mdrbis: :mdrbis: :mdrbis:
Image

Avatar du membre
Le cathare
Marabout Mademoiselle
Marabout Mademoiselle
Messages : 783
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par Le cathare » sam. 1 nov. 2014 20:32

Michel a écrit :J'adore le "Coulant" au lieu du "collant" sais pas si il ne l'a pas fait exprès le Cathare ???? :mdrbis: :mdrbis: :mdrbis:
Niet je n'ais pas fait exprès ; bande de bachi-bouzouk  :mrgreen:

Avatar du membre
Le cathare
Marabout Mademoiselle
Marabout Mademoiselle
Messages : 783
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par Le cathare » sam. 1 nov. 2014 20:39

Michel a écrit :Ah ! je n'avais pas vu la faute entre le C et le O !!!!! :mdrbis: :mdrbis: :mdrbis: :mdrbis:
:mdrbis: , Ce n'est pas bien de se moquer de notre aîné :angel:

Avatar du membre
aristide hergé
Marabout Géant
Messages : 12346
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00
Localisation : Cherchez l'anagramme ...

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par aristide hergé » dim. 2 nov. 2014 15:30

Oui, parce que finalement tu voulais dire quoi ?
"SSS en collant blanc" ou "SSS en croulant blanc" ? :suspect: :chepa:
De toute façon, c'est pas cool, car nous hésitons tous sur les qualificatifs les plus admiratifs et élogieux, et si nous nous autolimitons, c'est pour ne pas froisser sa modestie, aussi légendaire que son talent est grand ! :pouce: :kiss3:
"Deux intellectuels assis iront moins loin qu'une brute qui marche"

Avatar du membre
Back Door Man
Marabout Géant
Messages : 16158
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00
Localisation : Normandie Forever
Contact :

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par Back Door Man » dim. 2 nov. 2014 15:38

Comme toutes ces choses sont bien dites et révèlent nos pensées les plus secrètes :)
Show me the way, to the next whiskey bar
Oh, don't ask why, Oh, don't ask why

---------------------------
Image http://www.flickr.com/photos/gildays/

---------------------------

Image

Avatar du membre
yan59
Marabout Collection
Messages : 9813
Enregistré le : mer. 19 mai 2010 01:00
Localisation : un petit village du Ferrain, au nord de Lille

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par yan59 » dim. 2 nov. 2014 15:38

vu la vidéo précédente ça devait être "collant blanc", mais on en a profité pour déraper, encore une fois ! Je suis sûr que S.S.S. aura bien compris que nous le taquinons, et que si nous le faisons c'est parce qu'on sait qu'il accepte les blagues et surtout parce qu'on l'aime bien ! :kiss3:
Arriver à la cinquantaine a des avantages et des inconvénients : on ne reconnaît plus les lettres de près, mais on reconnaît les cons de loin !

Avatar du membre
Back Door Man
Marabout Géant
Messages : 16158
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 01:00
Localisation : Normandie Forever
Contact :

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par Back Door Man » dim. 2 nov. 2014 15:46

Ben non tout le monde ne l'aime pas

(BDM le Schtroumpf grognon pâle imitation de Telly le Schtroumpf agréable)

Ben j'déconne hein, sur le bleu tout le monde l'aime notre Triple S :)
Show me the way, to the next whiskey bar
Oh, don't ask why, Oh, don't ask why

---------------------------
Image http://www.flickr.com/photos/gildays/

---------------------------

Image

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3346
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 01:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par Guy Bonnardeaux » ven. 13 mars 2015 10:30

Comme toujours en début d'année sort en poche le Brunetti de l'année précédente, ce que j'attends toujours avec intérêt. Voici le dernier poche donc :
Image
Image
Je ne sais plus si nous en avions parlé ici mais dans la série il y a deux particularités intéressantes ( Points policier 2529 et 2753 ) dont les couvertures sont explicites :
Image
Image
et surtout, d'un point de vue gustatif ( dans les romans l'auteur parle souvent de la cuisine de Paola mais sans trop détailler, le vide était ainsi comblé ) :
Image
Image

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3346
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 01:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Donna Leon, il commissario Brunetti et Venise...

Message par Guy Bonnardeaux » sam. 16 janv. 2016 16:34

L'inconnu du Grand Canal ( Beastly Things ) - Points Policier n°P4225
ImageImage Donna Leon !

Chaque fois que je lis son nouveau roman annuel, j’ai le sentiment de tenir en main le meilleur de la série. J’attends la sortie de ses livres en poche avec impatience chaque mois de janvier. Je les ai tous lus, relus certains, en relirai encore, avec le même plaisir.

J’en aime l’ambiance si particulière. Cela s’explique sans doute par mon attirance pour la culture, la politesse et la cuisine italiennes et c’est un des mérites de l’auteure américaine vivant à Venise, de réussir à évoquer ces choses et ces sentiments sans faire de faute, comme si elle était de pure souche vénitienne.

Au fil des années et des livres, je me suis attaché aux personnages récurrents : Guido Brunetti, son épouse Paola, ses enfants qui portent des jugements à géométrie variable sur le monde qu’ils découvrent, le doux Vianello, l’impeccable signorina Elettra, Rizzardi, Bocchese … Et puis il y a la bêtise effarante d’Alvise ou l’extravagance et le détachement du vice-questeur Patta, plus préoccupé par le fait de ne pas déplaire aux autorités de la ville que par autre chose …

J’apprécie l’humanité qui transparait de la personnalité de Brunetti, une qualité que l’on retrouve aussi chez Vianello.

Dans ce roman comme dans les autres, Donna Leon ne rate pas les occasions qui se présentent d’égratigner ( et pas un peu ) les politiciens italiens ni de faire référence à l’écologie en dénonçant la pollution de la lagune, les invasions de paquebots aux multiples étages, les touristes qui, s’ils font aussi vivre la ville, ne semblent souvent préoccupés que d’y voir ce qui est célébré dans les guides sans pour autant, pour la plupart, essayer de pénétrer l’âme des lieux comme celle des gens. Beaucoup de choses qui détruisent la sérénissime …

Et comme toujours, le moteur des turpitudes des coupables du crime raconté est bien entendu la cupidité. Une cupidité d’autant plus repoussante qu’elle donne naissance à des trafics nauséabonds néfastes à la santé publique. Dans ce livre-ci, on aborde le scandale de la viande impropre à la consommation et le chapitre consacré à l’abattoir est hallucinant …

Les amateurs de Donna Leon qui n'ont pas encore lu ce livre ne seront sans doute pas déçus.

Petite anecdote linguistique. J’ai découvert dans la traduction française un mot que je ne connaissais pas et que je n’ai trouvé ni au Larousse, ni au Robert. Procastriner. Il est référencé sur internet ( site le dictionnaire ) non comme verbe mais comme étant un adjectif masculin singulier ( procastriné ) qui signifie ironiquement remis au lendemain … On en apprend tous les jours !

Cela m’a fait sourire et penser à l’Angleterre où il est plutôt courant de se demander pourquoi faire aujourd’hui ce que l’on peut faire demain.

Et bien maintenant, j’attends donc janvier 2017 pour la sortie du prochain poche de Donna, déjà sorti bien entendu en grand format …

Répondre

Retourner vers « Lectures et coups de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités