Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Pour Parler de vos lectures du moment, vos auteurs préférés, c'est ici!
Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3947
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par Guy Bonnardeaux » lun. 24 août 2015 12:18

Dernier message de la page précédente :

Un bon jour pour mourir ( A Good Day To Die )1973 – 222 pages – Collection 10-18 n° 1988

Ah Jim Harrison !


Il n’y a rien à faire, cet auteur vous tient et ne vous lâche plus dès que vous ouvrez l’un de ses livres !

Comme à chaque fois les images que « montrent » les mots de l’écrivain SONT les U.S.A. « profonds », l’Amérique des petites villes, des saloons, des bars, des « diners », des motels et des pompes à essence à l’ancienne mais aussi et surtout sans doute, celle de la nature sauvage et superbe, des paysages à couper le souffle, des lacs, des rivières, des sierras, des kilomètres de routes dans les déserts, les montagnes, à travers les états … Et puis il y a le rythme de l’écriture aussi, un rythme qui fait que les lignes écrites deviennent cousines des sillons d’un bon vieux disque en vinyl de rock ou de country posé sur une platine antédiluvienne...

Jim sait « écrire » les images qu’il veut faire passer et son talent nous pousse à lui pardonner les écarts de langage qui sont parfois sa marque et que j’ai déjà évoqués.

Avec ce roman que je viens de lire en quelques heures pluvieuses tant il m’a passionné, il nous lance une fois de plus dans un périple déjanté à travers les States en compagnie d’un trio improbable, le narrateur dont on ne cite pas le nom, Tim un ancien du Vietnam complètement accroc à tout et le premier amour du même Tim, Sylvia, convoitée évidemment par le narrateur … Les trois personnages sont bourrés à un tas de saloperies et à l'alcool qui les font planer pendant tout le périple, ce qui débouche fatalement sur des situations incroyables et un projet complètement dingue …

Mais c’est surtout un « road book », comme un « road movie », qui embarque le lecteur depuis les keys de Floride pour l’emmener après un long voyage, un tas de péripéties, d’anecdotes, de descriptions précises de la nature ambiante jusqu’en Idaho où l’histoire se termine en drame avec cette image qui rappelle la fin du film d’Antonioni de 1970, Zabriskie Point ( sur une musique du Dead et de Pink Floyd ). Il y aussi beaucoup ici aussi de Point limite zéro
( Vanishing Point ) de 1971, ce film qui montre le périple fou d’un chauffeur qui a fait le pari de ramener une voiture de Denver à San Francisco en un temps record et qui est informé sur les mouvement de la police à ses trousses tout au long de la route via la radio par un disc-jockey noir aveugle …

On peut penser aussi à On The Road ( Sur la route ) de Kerouac mais nous avons ici un texte structuré et de la patte si particulière de Jim Harrison. Tout au long des pages on évoque un nombre incalculable de personnages, de lieux, Dylan, le Dead, Merle Haggard, le Grand Canyon, Yellowstone, Chief Joseph des Nez Percés, les Mandans, les Oglalas, les Cheyennes …

Comme toujours, le texte de Jim ( qui écrit, je l’ai déjà mentionné, comme on parle et sans aucun préambule à tout changement de situation ) déborde de petites histoires, de phrases courtes, incisives qui font pourtant à chaque fois le tour de la question abordée. C’est un drame qu’il nous raconte mais on rit quand même beaucoup, comme de coutume. Et on est bien en Amérique, celle des portes moustiquaires, des bars country, de la poussière, des cactus, des voitures et de la musique. Des hippies aussi parce que le roman est situé dans les années soixante.

Le titre fait référence à un proverbe en usage chez les Nez Percés de Chief Joseph https://fr.wikipedia.org/wiki/Chef_Joseph ... Rappelons-nous à propos de cette phrase de cet autre film culte Little Big Horn et Dustin Hoffman …

Pour ce qui me concerne, Jim Harrison doit sans doute être avec James Ellroy et l'un ou l'autre, le plus grand écrivain américain contemporain. J’en suis convaincu.

J’ai acheté d’autres livres du grand homme ce week-end, j’y reviendrai après lecture.
Modifié en dernier par Guy Bonnardeaux le dim. 26 août 2018 16:33, modifié 1 fois.

Avatar du membre
cachi
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 4297
Enregistré le : jeu. 3 sept. 2009 02:00

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par cachi » lun. 24 août 2015 19:26

Guy tu es mûr pour le grand et bouleversant "Dalva"!
http://www.goodreads.com/book/show/72308.Dalva
C'est mon avis aussi mais "La route du retour" te tirera des larmes de plaisir et de de douleur :D
Bon Jim Harrison comme Kerouac dit que l'Amérique appartient aux "Indiens" et que nous, les occidentaux, ne sommes que des usurpateurs qui plus est criminels. I agree :(

Avatar du membre
aristide hergé
Marabout Géant
Messages : 12840
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 02:00
Localisation : Cherchez l'anagramme ...

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par aristide hergé » mar. 25 août 2015 08:11

cachi a écrit :Guy tu es mûr pour le grand et bouleversant "Dalva"!
http://www.goodreads.com/book/show/72308.Dalva
C'est mon avis aussi mais "La route du retour" te tirera des larmes de plaisir et de de douleur :D
Bon Jim Harrison comme Kerouac dit que l'Amérique appartient aux "Indiens" et que nous, les occidentaux, ne sommes que des usurpateurs qui plus est criminels. I agree :(
Excuse me, my friend, but I don't agree with you !
Autant je suis d'accord sur le fait que les Occidentaux ont spolié les "peaux-rouges" de leurs terres et se sont rendus coupables de génocide - ce que personne ne conteste plus - autant je ne me considère pas comme un usurpateur et encore moins un criminel !
Si je le regrette, je ne me sens en aucune façon responsable de ce qui s'est passé il y a des dizaines d'années, et à cet égard j'ai toujours trouvé ridicules les "excuses" officielles prononcées par les gouvernants ... :twisted:
Mais je m'arrête là, je n'ai pas l'intention de pourrir ce sympathique topic !
"Deux intellectuels assis iront moins loin qu'une brute qui marche"

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3947
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par Guy Bonnardeaux » mar. 25 août 2015 09:14

Pour répondre à Cachi sur les livres de Jim ( et nothing else ;) ) : j'ai en effet entrepris ( après les autres auteurs traitant d'un autre genre que j'ai longuement commentés ces derniers temps ), de lire tout Jim Harrison, au fur et à mesure où je trouve ses livres. Cet écrivain me fascine et c'est tant mieux. Pour moi, il raconte une certaine Amérique que j'aime et il est de plus un "être humain" comme disaient les Cheyennes ... Tiens, saviez-vous qu'il était aussi critique gastronomique et commentateur sportif, notamment de courses automobiles ? Il a aussi écrit une bio personnelle. Quand il en a eu l'idée sa fille a essayé de l'en dissuader ( sans succès évidemment ), sans doute parce que ce livre ne doit pas être triste non plus ;)

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3947
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par Guy Bonnardeaux » ven. 28 août 2015 15:59

Et voilà que l'on retrouve Jim Harrison dans le numéro de septembre de LIRE n°438 avec quelques pages ( qui donnent envie de lire le livre ) du nouveau roman qui sort en français chez Flammarion, Péchés capitaux ( The Big Seven ) dans lequel on retrouve le narrateur de Grand Maître ( voir ci-dessus ), l'inspecteur à la retraite Sunderson. C'est à nouveau un ouvrage qui porte en sous-titre, comme le précédent, Faux roman policier ...

D'après ce que j'ai lu, ce ne doit pas être triste, tout un programme une fois de plus mais j'attendrai quand même la sortie en poche pour raisons économiques ;) .
Modifié en dernier par Guy Bonnardeaux le dim. 26 août 2018 16:34, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3947
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par Guy Bonnardeaux » sam. 29 août 2015 15:32

Je viens d'en terminer avec le 10/18 n°3327 qui regroupe à nouveaux trois nouvelles de qualité de notre ami Jim.

La première, En route vers l'ouest ( Westward Ho ) qui est aussi le titre du recueil, raconte une série d'aventures rocambolesques de l'Indien Chippewa Chien Brun, personnage que l'on retrouve dans d'autres livres.

Notre héros a pris la route de l'ouest à la poursuite de son ex-ami et mentor, l'activiste Lone Marten qui lui a volé sa peau d'ours. Et puis ça l'arrange de partir un peu à l'ouest en raison de quelques broutilles, sans grande importance, mais qu'il a à se reprocher dans certains comté de la péninsule nord ...

A L.A., il rencontre un autre phénomène haut en couleur, le scénariste de cinéma Bob Duluth, complètement déjanté mais aux relations multiples dans le milieu 7ème Art et d'une générosité extrême envers les gens qu'il apprécie, ce qui devient le cas de Chien Brun qui officie alors comme chauffeur du truculent Bob, philosophe, gastronome et grand buveur, comme il se doit, dans les histoires racontées par Harrison.

Défilent au fil des pages une galerie pas piquée des vers de starlettes et de gens de cinéma, créatures caricaturales d'un Hollywood que découvre Chien Brun avec bien des étonnements ...

On rit beaucoup évidemment, entre autre à la lecture d'une série de sentences et proverbes obscurs cités par Chien Brun en fonction des situations qu'il vit. On rit même si le fond de cette histoire nous fait, comme toujours, réfléchir à la condition des personnages. Mis en scène avec brio comme de coutume par l'écrivain ..

Le second texte, La bête que Dieu oublia d'inventer ( The Beast God Forgot To Invent ) est une autre histoire forte, pleine d'humour une fois encore, tout en se révélant poignante au fur et à mesure puisqu'elle raconte Joe, un jeune homme de la forêt qui perd la parole après avoir percuté un hêtre en moto et s'enfonce petit à petit dans une folie étonnante qui le voit se métamorphoser petit à petit en un être incompréhensible, voire en animal sauvage. Le narrateur nous fait vivre toutes les aventures de Joe et de son entourage attentif jusqu'à la fin dramatique du personnage avec un afflux de phrases cocasses, sérieuses ou mystérieuses qui font encore une fois qu'on abandonne la lecture du livre avec regret ...

Il y a des phrases superbes, sérieuses ... ou à se tordre de rire comme aux pages 125, 127, 130, 144, 216/217 ... où Jim nous parle de la bêtise de la civilisation, de la crise des années 30 et de celles d'aujourd'hui, des buveurs de bière ou des éditions originales d'Aldous Huxley ...

Franchement, il faut lire et relire Jim Harrison qui se montre tout aussi en forme dans la troisième nouvelle du livre, J'ai oublié d'aller en Espagne ( I Forgot To Go To Spain ), dont le narrateur, devenu millionnaire en écrivant avec facilité des bios populaires et formatées de personnages divers, se rend compte de la bêtise de ce travail ( même s'il est rémunérateur ) et décide de laisser tomber, de ruer dans les brancards pour partir pour le nord afin d'y rencontrer cette femme botaniste avec laquelle il est resté marié 8 ou 9 jours dans sa jeunesse ...

Inutile de souligner je crois qu'à nouveau les zygomatiques fonctionnent à plein régime à la lecture de ces pages ...
Modifié en dernier par Guy Bonnardeaux le dim. 26 août 2018 16:35, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3947
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par Guy Bonnardeaux » mer. 2 sept. 2015 13:54

De Marquette à Veracruz ( True North ) - 10/18 n°3865 - 488 pages

Voilà encore un roman poignant, prenant, à nouveau un de ces livres que l'on ne peut abandonner avant d'en voir atteint l'épilogue...

David Burkett ne peut supporter les déprédations ni les agissements anti-sociaux qui ont fait de son arrière-grand-père, son grand-père et maintenant son père des hommes riches, enviés, méprisés par les populations pauvres de la Péninsule Nord. D'autant plus que son père est alcoolique et un dangereux pédophile et que sa mère s'évade dans l'alcool et la vie facile des classes dirigeantes, leurs clubs, leurs activités ... ( elle redeviendra un personnage attachant quand elle aura quitté le père de David ). Heureusement il y a sa soeur Cynthia qui ne s'en laisse pas compter, l'Indien Clarence - et sa famille - qui s'occupe avec art des jardins et plantations comme d'un tas d'autres choses et Jesse, l'intendant du père, qui veille à tout. Le drame éclatera une nuit par l'acte horrible et insupportable perpétré par le père de David sur la fille de Jesse et la famille explosera ... David partira pour une vie de recherches sur les méfaits de sa famille et une existence de découvertes du monde et des gens. L'écrivain découpe son livre en décennies, les années 60, 70, 80 ... en rendant bien les atmosphères propres à ces périodes dans son textes.

C'est un roman très fort, tragique qui parle de rédemption et de vengeance. Un terrible livre.

Avec comme à chaque fois une foule de personnages, de lieux, de routes, de lacs, de rivières, de pêches et les phrases comme le style, inimitables de Jim Harrison.
Modifié en dernier par Guy Bonnardeaux le dim. 26 août 2018 16:35, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3947
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par Guy Bonnardeaux » sam. 5 sept. 2015 10:05

J'ai regardé hier l'enregistrement de cette belle émission réalisée par François Busnel au Montana avec des interviews de Dan O'Brien, Craig Johanson, Alexandra Fuller, James Lee Burke et ... Jim Harrison, bien-sûr. Beaucoup de choses à apprendre en écoutant ces écrivains de l'Ouest ( ou de la Péninsule Nord pour Jim ) et une grosse envie de les lire tous. Ajoutons à cela des paysages à couper le souffle, Wounded Knee et Little Big Horn, le vent de la prairie ... Si vous pouvez retrouver l'émission sur internet, le voyage vaut le détour ...

Et puis ce jeudi, François Busnel proposait une nouvelle interview de ce sacré Jim dans La Grande Librairie pour évoquer son nouveau roman qui sort en français et bien d'autres choses ...

Avatar du membre
aristide hergé
Marabout Géant
Messages : 12840
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 02:00
Localisation : Cherchez l'anagramme ...

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par aristide hergé » sam. 5 sept. 2015 17:23

Guy Bonnardeaux a écrit :J'ai regardé hier l'enregistrement de cette belle émission réalisée par François Busnel au Montana avec des interviews de Dan O'Brien, Craig Johanson, Alexandra Fuller, James Lee Burke et ... Jim Harrison, bien-sûr. Beaucoup de choses à apprendre en écoutant ces écrivains de l'Ouest ( ou de la Péninsule Nord pour Jim ) et une grosse envie de les lire tous. Ajoutons à cela des paysages à couper le souffle, Wounded Knee et Little Big Horn, le vent de la prairie ... Si vous pouvez retrouver l'émission sur internet, le voyage vaut le détour ...

Et puis ce jeudi, François Busnel proposait une nouvelle interview de ce sacré Jim dans La Grande Librairie pour évoquer son nouveau roman qui sort en français et bien d'autres choses...
Oui, j'ai vu ça sur le programme télé et j'ai pensé à toi immédiatement, mais j'étais dans le Cantal sans Internet et je ne pouvais pas te prévenir :( heureusement, tu as pu voir l'émission ! :D
"Deux intellectuels assis iront moins loin qu'une brute qui marche"

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3947
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par Guy Bonnardeaux » dim. 6 sept. 2015 08:20

Merci cher Ari d'y avoir pensé :pouce:

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3947
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Jim Harrison et une odyssée américaine ...

Message par Guy Bonnardeaux » jeu. 24 sept. 2015 17:31

Vient de sortir ...
Image

Répondre

Retourner vers « Lectures et coups de coeur »