Page 2 sur 2

Re: Jussi Adler Olsen

Posté : ven. 13 oct. 2017 12:46
par Michel

Dernier message de la page précédente :

Je viens de trouver le 5ème opus en livre de poche. Sur ma pile de lecture. ;)

Image

Re: Jussi Adler Olsen

Posté : sam. 14 oct. 2017 10:20
par Guy Bonnardeaux
Oui, je l'ai vu, merci Michel.

Re: Jussi Adler Olsen

Posté : dim. 3 déc. 2017 19:49
par Berengere
Guy Bonnardeaux a écrit :
mer. 16 nov. 2016 14:18
Dossier 64[/b]
ImageImage
Livre de Poche 34001

Un article de LIRE n° 448 présentait sur trois pages cet écrivain danois à succès, star dans son pays, auteur de plusieurs romans et accessoirement collectionneur de BD et de guitares…

Nous sommes à Copenhague en 2010 et le département V dirigé par Carl Mörck poursuit la tâche difficile de tentatives de solutions des affaires classées non résolues. Son équipe est ici confrontée à plusieurs enquêtes dont celle qui concerne des personnes disparues toutes en même temps en 1987. Ces gens avaient un point commun : ils avaient d’une manière ou d’une autre été en rapport ( dans certains cas c’est même un euphémisme ) avec une certaine Nete Rosen née Hermansen, malmenée dès sa jeunesse et internée avec d’autres pauvres filles comme elle, dans les années cinquante, dans un sinistre bagne asile situé sur l’île de Sprogö …

Carl Mörck et ses assistants, Rose l’imprévisible et Hafez-el-Assad ( oui … ), réfugié syrien et d’une intelligence et efficacité remarquables, fouillent le passé pour comprendre et sont vite confrontés à un parti d’extrême droite montant, Lutte secrète/Rene Linier, dirigé par un dangereux médecin cinglé, Curt Wade, nostalgique du nazisme, de la soi-disant race pure et par ailleurs violeur, des années auparavant, de Nete Hermansen…

Le livre se base sur une vérité comme l’explique l’auteur en fin de volume. Des stérilisations forcées de filles dites débiles … dans le but de « préserver », selon Wade dans le cas du livre, la « pureté » de la race. Quelle folie !

Le roman est un peu lent au début et puis l’histoire déroule et tient le lecteur en haleine jusqu’au dénouement inattendu final.



Merci pour ce résumé. Je l 'ai dans ma pile à lire. On ne sais pas par quoi commencer parfois

:kiss3:

Re: Jussi Adler Olsen

Posté : dim. 3 déc. 2017 22:07
par Michel
Il vaut mieux commencer par le premier "Miséricorde" car c'est là que les personnages se mettent en place.

Re: Jussi Adler Olsen

Posté : dim. 29 avr. 2018 11:39
par Michel
Je viens de trouver le dernier sorti en poche.

Image

Re: Jussi Adler Olsen

Posté : dim. 29 avr. 2018 17:06
par Guy Bonnardeaux
Merci Michel :pouce: