Page 1 sur 6

The endless river

Posté : jeu. 13 nov. 2014 18:20
par Proveres
Avez-vous écouté le dernier PINK FLOYD (sic) ? Qu'en pensez-vous ? Qu'en penses-tu Cachi ? Et toi BDM ?

Re: The endless river

Posté : jeu. 13 nov. 2014 18:37
par Michel

Re: The endless river

Posté : jeu. 13 nov. 2014 21:41
par Back Door Man
Pas encore arrivé dans mon bled

Re: The endless river

Posté : jeu. 13 nov. 2014 22:25
par cachi
Euh, friends, il y a un topic "Pink Floyd" initié par un hérétique. :D
Sinon dans les arts, on peut basculer "The endless river" car c'est quand même la der de der pour ce groupe génial :(

Re: The endless river

Posté : jeu. 13 nov. 2014 22:41
par Back Door Man
Topic déplacé à juste titre dans "les arts" ;)

Re: The endless river

Posté : ven. 14 nov. 2014 13:24
par Proveres
La sortie d'un Pink Floyd est toujours un évènement, au moins médiatique. A l'écoute de "The Endless River", j'ai eu des sentiments mitigés : véritable plaisir à l'écoute de certaines plages, lassitude pour d'autres plages. Pour nous autres, un tel document musical est une aubaine (bon, je pense qu'on pouvait aisément trouver pas mal de morceaux chez les bootleggers). Un hommage à Rick Wright ? Certes. Mais je ne peux également m'empêcher d'évoquer des motivations plus lucratives. N'oublions pas que le Floyd s'est remis à l'actualité avec les rééditions de "Dark Side", "The Wall" et "Wish" en immersion-experience edition ! Une belle quantité de CD & DVD !
Un bon disque, de bonne musique, mais qui est du niveau de beaucoup d'autres productions de groupes de Prog Rock. (ex: Porcupine Tree, inspiré du Floyd).
On est loin de "Meedle" ou de "Atom Heart Mother". :| Tempus fugit !

Re: The endless river

Posté : ven. 14 nov. 2014 18:09
par Guy Bonnardeaux
D'accord avec ce que tu dis sur l'aspect lucratif : près de 40 € pour des chutes de studios arrangées cela me parait exagéré. Même pour le Floyd dont je suis un fan.

Re: Re : The endless river

Posté : ven. 14 nov. 2014 19:33
par Nirom
40 euros !!!
Je l'ai payé 15 euros:oops:

Re: The endless river

Posté : ven. 14 nov. 2014 20:54
par Back Door Man
Les prix en En France :

CD : 15 euros
CD + DVD : 25
CD + blu ray : 29
Double album vinyl : 36

Re: The endless river

Posté : ven. 14 nov. 2014 21:32
par cachi
Bon friends, pensez-y ces nappes d'orgue spatial viennent d'outre-tombe ou presque!.
Ces mots de "Polly Sampson" ("Louder than words" dédiés à Nick Wrihgt), à la fois, me réchauffent et me font froid dans le dos:
"We're more than alive"
Heureusement dans le livret qui accompagne CD (14 Euros) et double vinyl, auprès de Gilmour, jouant de la guitare acoustique, la plus jolie des petites filles. :D La vie continue :D
Vous le savez, j'apprécie "The Wall" mais pour moi ce n'est pas un grand disque de Pink Floyd à la hauteur de "A seaucerfuf of secrets", "Dark side of the moon" ou "Wish we were here" et, au moins pour son introduction et sa conclusion, "The endless river" fera un tabac pendant des dizaines d'année dans tous les bars à musique du monde des plages paradisiaques reculées ou à Manali :D
Enfin, pour un avis autorisé sur le fond:
"Vingt ans après The Division Bell, Pink Floyd sort ce 10 novembre 2014 son nouveau disque, The Endless River. The Endless River, dédié à la mémoire et au talent mésestimé de Rick Wright, décédé en 2008, est un album aussi inattendu qu’émouvant, bâti autour de bandes inédites enregistrées par les trois musiciens il y a plus de vingt ans. Quatre longues plages, ponctuées parfois de ces progressives montées en puissance dont le groupe a le secret, avant de se calmer aussitôt, créant un étrange mélange de frustration (quand cela va-t-il démarrer vraiment ?) et de soulagement. Du Pink Floyd classique, comme épilogue planant et apaisant à l’histoire tourmentée d’un groupe qui, en 2014, fait toujours rêver.
David Gilmour, le guitariste dont le toucher légendaire a fait autant que Clapton ou Hendrix pour la gloire de Fender, naturellement réticent à la corvée promotionnelle, a exceptionnellement accepté de se livrer à Télérama :
« J’ai eu envie, avec Nick Mason, explique-t-il, de réécouter les longues heures de musique jouée, à trois, avec Rick Wright, en 1993, en préparation du disque The Division Bell. Rick nous ayant quittés, ce fut une expérience à la fois émouvante et stimulante, tant ce que l’on entendait était spécial. Non seulement parce que cela ne se fera plus, mais aussi parce que nous jouions ensemble comme on ne l’avait pas fait depuis une éternité. (...) The Endless River, découpé en quatre suites d’une quinzaine de minutes, a été conçu à la manière d’Ummagumma ou des titres Echoeset Shine on you crazy diamond. Des dizaines d’idées, de sections, d’improvisations que, petit à petit, nous avons reliées en suites cohérentes. »