You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dans no

Pour parler de musique, de cinéma, de peinture etc. Une seule rubrique par thème, SVP...
Avatar du membre
cachi
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 4298
Enregistré le : jeu. 3 sept. 2009 02:00

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par cachi » jeu. 26 mars 2015 21:40

Dernier message de la page précédente :

Ferme le topic tant que tu y es et dis que Lennon n'a jamais sorti "Lennon" et "Imagine" ou tu préfères que ce soit Guy qui révèle ce fait qui eut de l'influence sur ce grand musicien :lol!:

Avatar du membre
S.S.S.
Marabout Géant
Messages : 17830
Enregistré le : ven. 10 juil. 2009 02:00
Localisation : A côté de mes pompes

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par S.S.S. » jeu. 26 mars 2015 21:42

C'est le topic de Guy.il parle musique et c'est bien :D
Pour qu'il y ait le moins de mécontents possibles il faut toujours taper sur les mêmes :clown:

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3862
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par Guy Bonnardeaux » ven. 27 mars 2015 18:24

J’ai toujours été attiré par la personnalité unique de John Lennon.

C’est un homme, un musicien, un créateur, un écrivain, un artiste, un génie, un pacifiste qui m’a toujours et cela n’a jamais cessé, fasciné et influencé. Ses chansons bien-sûr, sa voix, son humour dévastateur, ses jeux de mots, sa pensée ensuite. De toute la musique rock, et Dieu sait si j’aime beaucoup de musiciens, de groupes, de disques … John a été et reste pour moi le personnage qui dominera toujours tous les autres.

Cette semaine, alors que je faisais quelques fouilles dans un Troc International ( les jours de chance, on peut y trouver le livre, la B.D., le disque, l’objet en bon état que l’on cherche mais il faut y être au bon moment ) j’ai mis la main sur ceci :
Image Je possède des dizaines et des dizaines de livres, de revues, d’interviews consacrés à la musique en général, aux Beatles et à John Lennon en particulier, mais je ne peux pas résister à ce genre de trouvaille. Je sais en achetant qu’il y a des chances pour que je n’apprenne rien de neuf mais qu’à cela ne tienne, je laisse rarement passé.

Et voilà que ce livre-ci est tout à fait différent.

C’est une réelle trouvaille que j’ai faite dans ce Troc et j’en suis évidemment très heureux.

Je l’ai lu en quelques heures et le relirai, cela ne fait aucun doute. C’est d’ailleurs un ouvrage qu’il faut relire et méditer si on est dans ce trip parce qu’il y a énormément de choses à en retirer sur la pensée profonde de John, ses visions, ses citations et des idées qui peuvent aujourd’hui encore, malgré les années, toutes les expériences, toutes les connaissances acquises, nous apporter et nous faire du bien, nous conforter ou nous aider à persévérer dans nos manières de voir, percevoir le monde et toute la vie qui nous entoure.

Traduit de l’anglais par Marie-José Thériault et publié par les éditions canadiennes Le Jour au Québec, il est l’œuvre de Gary Tillery, sculpteur et écrivain américain. Il porte dans sa version originale un titre qui va si bien à John, The cynical idealist. Je ne l’avais jamais vu ce livre, ni même entendu ou lu quelque chose à son sujet et pourtant il est sorti en 2009, déjà …

L’auteur a réussi un truc en ce qui me concerne. Ses analyses, ses réflexions sont toutes basées sur les interviews données par John ou par John et Yoko, jusqu’à la dernière en 1980 à Play-Boy. Ce ne sont donc pas des élucubrations à l’emporte-pièce. Et il raconte ainsi John très exactement comme je le perçois. Nous avons ici un livre qui véritablement me conforte dans ma manière d’appréhender mon personnage et cela me rend heureux. Nous sommes au moins deux, Gary et moi, mais en disant cela je souris, je sais que nous sommes nombreux de par le monde, à porter en nous la même image de John Lennon et de l’avoir bien compris, we all shine on …

Bien-sûr comme dans tout ouvrage de ce genre, il y a dans les premiers chapitre un résumé de la carrière des Beatles, c’est bien le moins, et du rôle primordial de John dans cette carrière. Le lecteur, le fan au courant n’y découvre rien de nouveau mais il faut saluer la manière d’une rare élégance et le talent avec lequel Gary Tillery brosse son portrait du groupe. Splendide. Rapide. Mais complet. Chapeau bas !

Mais comme c’est avant tout la personnalité de Lennon qui intéresse l’écrivain et le préambule posé, avec de temps à autre une référence à un événement d’importance dans l’histoire des Beatles, il nous prend ensuite par la main et nous raconte cette vie, cette pensée qui a marqué ma génération et quelques autres ensuite.

Je ne vais pas faire ici un résumé de ce que nous offrent ces 240 pages environ bien écrites, parce que je souhaite vraiment que vous puissiez trouver ce livre et surtout le lire.

Mais je voudrais quand même rapporter une anecdote que nous raconte Gary Tillery, page 135. Une action pacifiste de John dans laquelle il réussit quand même, malgré le contexte évoqué, à glisser un de ces traits d’humour ravageur dont il avait le secret.

Quand il prit la décision de renvoyer sa médaille de M.B.E. à la Reine Elisabeth, en signe de protestation, il écrivit ce qui suit :

Votre Majesté,
Je vous retourne mon titre de membre de l’Ordre de l’Empire Britannique en guise de protestation contre l’engagement de la Grande-Bretagne dans cette histoire entre le Nigeria et le Biafra, contre l’appui de notre pays à la présence américaine au Vietnam, et contre la dégringolade de Cold Turkey dans les palmarès.
Avec mon affection,
John Lennon, de Bag


Fabuleux humour lennonien : réussir à terminer sa lettre à la Reine en évoquant la chute dans les hit-parades de sa chanson Cold Turkey !

Je m'en voudrais aussi de ne pas mentionner trois grands principes de sa pensée, bien perçus par l’auteur :
la remise en question des « vérités »,
la vie en tant qu’œuvre d’art,
viser la transformation de soi …

et de ne pas citer le dernier paragraphe du livre, page 209 :

« Tout comme « la lune, les étoiles et le soleil », Lennon continue de briller. N’oublions pas que comme il l’a affirmé dans une chanson, nous aussi nous brillons ».

We all shine on

A la fin du volume, Gary offre une place de choix à Imagine. Et il nous fait comprendre une chose qui est en parfaite harmonie avec ma pensée et celle de Michelle mon épouse autre fan de John : si vous avez compris les messages d’Imagine, vous avez compris John Lennon

Avatar du membre
yan59
Marabout Collection
Messages : 9997
Enregistré le : mer. 19 mai 2010 02:00
Localisation : un petit village du Ferrain, au nord de Lille

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par yan59 » ven. 27 mars 2015 20:20

on perçoit dans tes mots tout l'intérêt que tu portes à ce grand artiste, et tes mots donnent envie de lire cet ouvrage. Bien joué, parce que n'étant pas de la génération Beatles je ne suis pas un fan, et ne les connais qu'à travers leurs hits ou les 2 compils bleue et rouge. ;)
Arriver à la cinquantaine a des avantages et des inconvénients : on ne reconnaît plus les lettres de près, mais on reconnaît les cons de loin !

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3862
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par Guy Bonnardeaux » ven. 27 mars 2015 21:30

Crois-moi, cher Yan, cela vaut la peine de piocher les oeuvres de John et comme tu es quelqu'un qui a beaucoup de
finesse ( je l'écris avec sincérité parce que je le pense ), je ne doute pas que tu feras des découvertes qui te plairont :pouce: .

Avatar du membre
yan59
Marabout Collection
Messages : 9997
Enregistré le : mer. 19 mai 2010 02:00
Localisation : un petit village du Ferrain, au nord de Lille

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par yan59 » ven. 27 mars 2015 21:35

je te promets de voir si je peux trouver quelques uns de ses morceaux. ;)
Arriver à la cinquantaine a des avantages et des inconvénients : on ne reconnaît plus les lettres de près, mais on reconnaît les cons de loin !

Avatar du membre
nakrA
Marabout Junior
Marabout Junior
Messages : 383
Enregistré le : jeu. 19 févr. 2015 14:47

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par nakrA » sam. 28 mars 2015 07:48

Livre acheté, merci pour le partage Guy ;)

Je n'ai pas encore découvert l'intégrale des Beatles mais celle de John Lennon bien et c'est (avec celle de The Doors) celle qui m'a le plus marquée dans les 6-7 derniers mois. Je projette de m'acheter un coffret reprenant tous ses albums ou d'essayer de trouver les vinyles de tous les albums.
Est-ce que les riches qui meurent s'en vont au paradis fiscal ?

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3862
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par Guy Bonnardeaux » sam. 28 mars 2015 17:01

L'idéal cher NakrA est le coffret "Lennon", superbe objet avec les 8 albums solos en CD + un bonus des singles et des "Home Tapes" + un beau bouquin bourré d'infos et de photos intitulé "Yes" , un autre document signé Yoko, Julian et Sean et une litho luxe d'un dessin de John. . C'est un coffret blanc en forme de cube avec LENNON écrit en bleu. J'avais mis des photos ici à l'époque où Michelle me l'avait offert. On peut dire que c'est "le" must pour John.

Seul le live in Toronto de 69 avec Clapton n'est pas repris mais on le trouve facilement.

Bravo d'avoir acheté le bouquin. Tu vas aimer.

Avatar du membre
nakrA
Marabout Junior
Marabout Junior
Messages : 383
Enregistré le : jeu. 19 févr. 2015 14:47

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par nakrA » dim. 29 mars 2015 13:23

Si c'est celui-là c'est celui sur lequel je lorgnais depuis quelques temps, cela ne ferait donc qu'entériner mon choix :)

Image
Est-ce que les riches qui meurent s'en vont au paradis fiscal ?

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3862
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par Guy Bonnardeaux » lun. 30 mars 2015 16:48

C'est bien lui, mon ami :pouce: :pouce: :pouce: :pouce:

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 3862
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: You can't stop the Music playin'on ( ou petit voyage dan

Message par Guy Bonnardeaux » mar. 7 juil. 2015 10:38

Bob Dylan : Knock, Knock, Knockin" on Heaven's Door

En 2013, j'avais écrit un petit texte à la gloire de Bob Dylan dans l'idée de pouvoir permettre à notre ami Jerk de l'intégrer dans son très beau livre.

Pour le motif tout à fait logique et compréhensible du manque de place, Jerk n'avait à regret pu le reprendre et c'est mon autre texte Stephen de Malaisie qui a pu être publié.

Je me suis dit que ces trois pages avaient leur place dans ma rubrique You Can't ... et je vous les poste donc ci-après en espérant qu'elles vous plairont et vous pousseront à vous replonger dans la discographie du grand Zim ...

Le titre du texte est évidemment celui d'une de ses grandes chansons, avec une belle image ainsi évoquée et extraite de la B.O. du film de Peckinpah Pat Garrett and Billy The Kid dans lequel Bob tient le petit rôle d'un personnage des plus énigmatiques dénommé Alias, évidemment ...

Ce que raconte mon texte sur le plan personnel est tout à fait exact, un épisode qui avait marqué ...
Image
Image
Image

Répondre

Retourner vers « Les Arts »