Biographie

Jacques Géron est né le 8 janvier 1950 à Verviers. Il signe aussi sous les pseudos de Jack-Henry Hopper et Elvis Gray.
Répondre
Avatar du membre
Marabout
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 156
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 06:53

Biographie

Message par Marabout » dim. 20 juil. 2014 21:20

Signe aussi sous les pseudos de Jack-Henry Hopper et Elvis Gray.

Jacques Géron est né le 8 janvier 1950 à Verviers, c'est vingt ans plus tard qu'il décide de se lancer dans le métier en décrochant en 1970 la 4° place du prix Lombard sur 1500 candidats, avec un récit de science fiction -puis réalise de nombreuses séries (policier, horreur, science-fiction, angoisse) pour les éditions Artima -Après un passage dans le dessin pulicitaire, Henri Desclez le prend pour les pages d'actualités du pilote belge, il crée ensuite différents gags pour Spirou et dans plusieurs quotidiens français, récits historiques pour la presse hollandaise, des jeux, de nombreuses planches didactiques scolaires pour Hachel. En août 1976, Michel Deligne lui propose sa collaboration à Curiosity, pour qui il réalise de nombreuses couvertures, des récits complets, et son premier album « Le Fantôme de Géronimo » 1977 marque son passage dans « Tintin », « Plein Pot », « Piranha » et son entrée aux studios Aidans tout en poursuivant diverses créations pour la presse italienne et française. 1978 retour dans les « Oncle Paul » chez Spirou, divers récits dans « Spatial » et adaptation « Des conquistadores de la liberté » pour Michel Deligne. Il meurt le 30 octobre 1993.

Source Bédéthèque (http://www.bedetheque.com/auteur-2483-B ... cques.html)

Avatar du membre
lagon requin
Marabout Collection
Messages : 8606
Enregistré le : dim. 12 juil. 2009 02:00

Re: Biographie

Message par lagon requin » dim. 20 juil. 2014 21:36

Merci Marabout :shock: :shock:
je rêve d'un train très grand où la paix voyage avec tous les enfants et que nous puissions voir les spectacles de l'amour où on nous donne de l'affection.
Erika Johana Quintero ,14 ans

Répondre

Retourner vers « Jacques Géron »