Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Pour Parler de vos lectures du moment, vos auteurs préférés, c'est ici!
Avatar du membre
Michel
Marabout Collection
Messages : 5950
Enregistré le : ven. 10 juil. 2009 02:00

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Michel »

Dernier message de la page précédente :

Je l'ai en double. Je te l'aurais envoyé !

Avatar du membre
Le Fantôme
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 2524
Enregistré le : mer. 23 juil. 2014 17:23

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Le Fantôme »

Michel a écrit :
jeu. 9 janv. 2020 17:47
Je l'ai en double. Je te l'aurais envoyé !
Pas grave, merci quand même Michel. :kiss3:
Les bavards ne se taisent que par manque d'oxygène ou besoin de pisser.
Frédéric Dard

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Collection
Messages : 5413
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Guy Bonnardeaux »

La Hache de Guerre de Henri Vernes : j'aime bien aussi celui-là, bien écrit, ( voir page 6 de ce feuilleton ) avec encore une fois une superbe couverture de Pierre Joubert :pouce:

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Collection
Messages : 5413
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Guy Bonnardeaux »

Les 4 romans publiés par Claude Vauzière chez MJ

Avertissement
J'ai publié cet article consacré à Claude Vauzière dans Reflets n° 88, 4ème trimestre 2008 et dans la rubrique Les autres auteurs de ce forum ( Mâtin ! Quel forum ! ;) comme on disait chez Pilote...).

Il me semble néanmoins utile de le replacer ici, dans le cadre de ce long feuilleton consacré aux MJ...


Spoutnik 7 a disparu
MJ n° 167 – 1960
Couverture : Pierre Joubert
Illustrations : Dino Attanasio
Marabout-chercheur : 100.000 Km.-seconde

Image
« - Ma foi, concéda-t-il, la rumeur publique relative à la présence de bombes H à bord des premiers satellites artificiels pilotés ne me semble pas dépourvue de tout fondement… » p. 7

Une réception mondaine bat son plein quand un engin spatial y « enlève » très diplomatiquement deux journalistes qui rejoignent ainsi des confrères déjà à bord.

Qui tire les ficelles ? Et, dans quel but ?

Nul autre que le Dalaï Lama lui-même et la Communauté des Sages qu’il dirige et qui regroupe des hommes, des femmes, des savants, des techniciens japonais, chinois, indiens, tibétains, européens…

« (…) Les soleils sanglants d’Hiroshima et de Nagasaki ont laissé leur marque de feu dans leur cœur et leur mémoire. A cette époque, émergeant de l’apocalypse, est née l’idée de la Communauté des Sages au sein de laquelle, depuis vingt ans , se groupent des savants, des chercheurs et des techniciens (…). Car nous avons compris – ces dernières années seulement ! – la nécessité absolue de sortir de la période contemplative pour entrer dans celle de l’action. » p. 25

Ces gens ne semblent que vouloir la paix et l’harmonie dans le monde…

« (…) nous avons décidé que les hommes devaient vivre en bonne intelligence ; et ils le peuvent si nul élément perturbateur ne vient distiller la haine et la discorde dans leurs rangs. Notre Communauté a les moyens de leur garantir cette sécurité. Nous allons donc – et pour longtemps, croyez-moi – unifier le monde qui sera désormais régi et gouverné par une technocratie efficiente et impitoyable pour les fauteurs de guerre. La science prendra les rênes du pouvoir, une science imbue de justice et de paix que nous saurons faire admettre et dont nous surveillerons la permanente intégrité. L’ère astronomique doit marquer les prémices d’un renouveau généralisé où des scientifiques, des savants, des techniciens, des agents de maîtrise et autres spécialistes capables remplaceront les orateurs verbeux dont les belles formules demeurent sempiternellement lettres mortes ! » p. 112

La Communauté des Sages sait que les satellites U.S. Lamsy I et russe Spoutnik 7 sont porteurs de fusées à ogives atomiques. C’est pour en témoigner devant le monde, grâce aux moyens techniques phénoménaux qu’elle a développés que la Communauté a « enlevé » les journalistes de renom dont nous parlions plus haut. Ils doivent aussi rendre compte à titre de témoins privilégiés des avancées scientifiques considérables de leurs hôtes…

S’ensuivra une série de péripéties passionnantes qu’il est préférable de laisser au lecteur (re)découvrir…jusqu’au final où la Communauté des Sages est prise pour cible à titre d’ennemi potentiel par les forces des deux grandes puissances, les U.S.A. et l’U.R.S.S., qui pour une fois s’entendent entre elles .. mais pour risquer de commettre une lamentable erreur… car le Péril Jaune n’est pas celui qu’on croit…

Trafic interstellaire
MJ n° 197 – 1961
Couverture : P. Joubert
Illustrations de E. Aidans
Marabout-chercheur : L'astronef interstellaire de demain Image « Le disque vert orange de Tzula – ou Antarès II – la seconde planète du système antarien, rapetissait graduellement dans l’espace. L’auréole diaphane de son atmosphère – parfaitement respirable pour les humains ou pour leurs homologues humanoïdes appartenant à d’autres espèces pensantes – commençait à dessiner un anneau lumineux, dégradé à sa périphérie. Déjà, Antarès, le soleil pourpre géant, semblait lui aussi s’éloigner, perdre insensiblement son aveuglante clarté, déconcertante au milieu de ce vide d’une noirceur d’encre.

Le Stars Rider, astronef-cargo-mixte affecté de longue date aux liaisons commerciales entre la Terre et Antarès II, avait décollé deux heures plus tôt. Sa masse trapue, inélégante, terne – rafistolée comme une vieille baderne, raillaient les mauvaises langues – avait quitté à seize heures locale l’astrodrome de Krolg-City, la capitale planétaire de Tzula… » p. 5

Deux associés et amis, notoriétés du commerce d’import-export, Frank Leiner et Robert Walton, sont à bord de ce vieux clou pour accompagner vers la Terre une cargaison importante de fourrures. Ils prennent un verre au bar en compagnie de deux dames rencontrées par hasard dans une coursive, Nancy Harland et Dora Stringfield, quand une patrouille de la Space Police arraisonne le Strars Rider pour arrêter les deux commerçants, sous l’inculpation de trafic de drogue…

Un histoire de fous pour les deux hommes. De retour sur Tzula, ils sont interrogés par un « vieil ami » qui ne veut pas croire en leur innocence ni en une quelconque machination et ils doivent se résoudre à prendre la fuite de manière rocambolesque. Aidés ensuite par leur ami de toujours, le Krolg Bajjath-Lungo, ils sont mis à l’abri – une façon de parler… - avec l’aide de Karla, sœur de Bajjath, dans la zone équatoriale mal connue des autorités. Une région habitée par des tribus primitives, peuplée d’animaux fantastiques et couverte d’une flore surprenante…

« Dehors, les rayons d’Antarès, encore assez bas sur l’horizon, incendiaient de fauve les crêtes des montagnes et paraient leurs flancs escarpés d’une teinte indigo. En contre-bas du chalet, le lac étalait ses eaux calmes, limpides, enchâssé comme une émeraude scintillante dans le cratère d’un ancien volcan. Ces tons céruléens et violacés qui coloraient le splendide paysage n’étaient pas sans rappeler aux fugitifs certain coucher de soleil sur les Montagnes Rocheuses, ces « Rockies » dont ils étaient en droit de se demander s’ils les reverraient jamais. » p. 59

Les deux hommes et leur compagne vont vivre des aventures étonnantes au milieu des tribus krolgs primitives. Il y aura Hlorna la sauvageonne et son amour intransigeant qui pèsera lourd sur les évènements… Il y aura aussi ces deux terriennes perdues dans la jungle qui ne sont autres que Nancy et Dora, cette dernière faisant les délices de l’appétit du carnivore R’Goltnak, arbre sacré… Beaucoup d’action, de drames, conduiront le lecteur vers la vérité lorsque les vrais auteurs du trafic seront démasqués.. On ne le lâche pas non plus cet excellent livre – parfumé à la violette… - dans lequel se mêlent au fil des pages Krolgs, Bourtlgourks, Shtailung, Noïkl, Kxuling… et autres Vr’lutz… Et puis méfions-nous toujours des Batoogshans de Rigel…
Echec aux Végans
MJ n ° 235 – 1962
Couverture : Pierre Joubert
Pas d’illustration dessinée mais des photos
Marabout-chercheur : Fusées folles dans l'enfer vert
Image La fusée expérimentale américaine Thor Able Back 1 a inexplicablement disparu dans les forêts d’Amazonie. Pourquoi ? Comment ? Du fait de qui, l’U.R.S.S. ?

Pour le savoir et retrouver l’engin, une expédition est immédiatement mise sur pied par les Etats-Unis et envoyée sur place. Sous couvert de recherches scientifiques et d’exploration, un groupe d’hommes choisis part de Manaos pour tenter de tirer au clair les évènements qui ont pour cadre la région supérieure du Rio Roosevelt, une contrée encore très sauvage, mal connue et peuplée d’Indiens Cayapos en général hostiles à l’égard des Blancs…

Avant de quitter Manaos, le commando rencontre une journaliste brésilienne délurée, Manuela Rojas, qui tiendra un rôle inattendu et primordial par la suite, dans l’enfer vert…Et toujours avant de quitter Manaos, les « explorateurs » apprennent qu’une équipe tchèque ( ? ) les a devancés. Tchèque ou russe, l’équipe ?

« A cette allure, l’embarcation avait remonté le Madeira – affluent du rio Negro, à quelques 150 kilomètres à l’est de Manaos – pour pénétrer ensuite dans le rio Roosevelt, toujours plus au sud, toujours plus avant dans la forêt étouffante qui dressait sur les rives ses impénétrables murailles vertes constellées parfois d’innombrables perroquets au plumage haut en couleur. » p. 41

Beaucoup de monde s’agite dans la Selva : des Indiens Cayupos dont certains ont un comportement des plus agressifs, d’autres qui se laissent amadouer et rendent des services, une équipe russe – et non tchèque – décimée et qui était elle aussi à la recherche d’une fusée, originaire d’U.R.S.S. celle-là, disparue de la même manière que Thor Able Back 1… Alors qui est coupable ? Qui est le troisième larron dans toute cette affaire ?

Déjà entendu parler des Végans ? ( ... de nos jours, oui ;) ... )

Un superbe roman, encore !

L’héritage des Templiers
MJ n° 299 – 1965
Couverture : H. Lievens
Une carte en illustration
Marabout-chercheur : Les Templiers

Image
Quatrième roman pour MJ de Claude Vauzière qui y aborde un monde bien différent de celui de l’anticipation, sujet des trois premiers livres.

Une chasse au trésor. Un trésor des Templiers de surcroît au Monastier près du Puy-en-Velay… Un univers qui passionne beaucoup d’entre nous depuis toujours ( peut-être parfois depuis ce numéro de junior ). Qui n’a en effet jamais rêvé de déchiffrer les signes et les rebus de vieux grimoires, templiers ou autres, et de partir à la recherche d’un fabuleux trésor ?…

Le professeur Hippolyte Fabregoule, archéologue spécialisé dans l’étude de la cryptographie templière est en possession de la moitié d’un parchemin faisant référence à un trésor templier. Il obtient, dans des circonstances particulières, une copie de la partie manquante du document mais dans le même temps, devient la cible de deux bandes rivales dont la cupidité ne fait aucun doute.

Sauvé d’un attentat par un voisin, l’électronicien Jeff Mauroy et ses amis :

« Quatre amis inséparables qui, douze an plus tôt, s’étaient connus en Indochine, où les hasards de la guerre les avaient réunis, au sein d’un même commando parachutiste. Scellée dans cette indissoluble fraternité d’armes que confèrent mille périls chaque jour partagés, leur amitié était pour eux le bien le plus précieux au monde. » p. 6

dont le professeur Fabregoule se fait des alliés pour partir à la recherche du fabuleux trésor évoqué dans le texte étudié.

Cela n’ira pas tout seul, bien entendu, et Claude Vauzière nous offre un roman d’aventures et de découvertes épatant.

Et que débordent des coffres, lingots, bijoux, joyaux, bagues, bracelets, cascades de pierreries, écus, Grands Florins d’Or, ducats, …

L'auteur

Claude Vauzière est l’un des nombreux pseudonymes ( avec Claude Rostaing, Jimmy G. Quint, etc… ) utilisé par le célèbre Jimmy Guieu ( merci à notre ami Jean-Yves pour son information ), auteur fécond s’il en est, notamment de SF au Fleuve Noir, dans la collection mythique Anticipation.

Henri-René Guieu est né le 19 mars 1926 et nous a quitté le 2 janvier 2000.

A 25 ans, il publie son premier roman au Fleuve Noir, Le Pionnier de l’Atome. Il n’écrira pas moins de 82 livres pour cette maison.

Pour les amateurs, Artima ( encore une belle collection, née à Roubaix : on se souvient des séries Météore , Tarou , Tony Cyclone, d’autres … a édité sous forme de BD, une partie importante de ses œuvres.

Il s’est bien entendu illustré dans de nombreux autres domaines que la SF et a aussi trouvé le temps de réaliser une série de documentaires vidéo consacrés à de multiples sujets comme les extra-terrestres ou le mystère de Rennes-le-Château, pour ne citer que ceux-là.

Il faudrait des pages et des pages pour évoquer cet auteur prolifique et multiple de manière ( presque ) complète et je ne peux dès lors que suggérer au lecteur passionné ou, simplement curieux, de visiter les nombreux sites qui sont consacrés sur internet à Jimmy Guieu.
Image

Avatar du membre
Back Door Man
Marabout Géant
Messages : 18741
Enregistré le : sam. 11 juil. 2009 02:00
Localisation : Normandie Forever
Contact :

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Back Door Man »

Ha Spoutnik 7 a disparu, celui ci je me souviens encore bien l'avoir lu à l'époque
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con

https://www.flickr.com/photos/gildays/

Avatar du membre
Le Fantôme
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 2524
Enregistré le : mer. 23 juil. 2014 17:23

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Le Fantôme »

La SF n'est pas vraiment ma tasse de thé, par contre je me lirais volontiers L’héritage des Templiers, allez hop !...dans mes recherches prioritaires. :D :pouce:
Les bavards ne se taisent que par manque d'oxygène ou besoin de pisser.
Frédéric Dard

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Collection
Messages : 5413
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Guy Bonnardeaux »

Back Door Man a écrit :
sam. 11 janv. 2020 16:54
Ha Spoutnik 7 a disparu, celui ci je me souviens encore bien l'avoir lu à l'époque
Ceci dit, un satellite de moins autour de la terre, je suis pour ;)
Le Fantôme a écrit :
sam. 11 janv. 2020 20:27
La SF n'est pas vraiment ma tasse de thé, par contre je me lirais volontiers L’héritage des Templiers, allez hop !...dans mes recherches prioritaires. :D :pouce:
Et tu as bien raison pour ce bouquin sur ce sujet toujours passionnant des Templiers. Il y a des vestiges dans les bois derrière chez moi, parait-il, notamment d'après un archéologue il y a des années, ceux d'un bas-fourneau, si mes souvenirs sont bons, mais il n'a pas été question de trésor :( :pouce:

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Collection
Messages : 5413
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Guy Bonnardeaux »

La Flèche Noire
Robert-Louis Stevenson
Titre original : The Black Arrow
Adaptation de Lucienne Molitor
MJ n° 41 - 1955
Couverture : Pierre Joubert
Illustrations : Dino Attanasio
Marabout-chercheur : La flèche à travers l'Histoire, signé Jean Marsat

Image
Evidemment, on ne présente plus Robert-Louis Stevenson...

Qui n'a pas lu l'un de ses ouvrages et plus particulièrement ce livre qui a marqué des générations L'Ile au Trésor ? Pour celles et ceux que cela intéresse, il y a un dossier complet qui lui est consacré en fin de volume du Bibliothèque Marabout n° 364, L'Etrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde/Le Diable dans la bouteille... Les lecteurs doivent ce dossier à Charles-Albert Reichen, le traducteur de ces oeuvres qui relèvent du domaine du fantastique.

Le récit qui nous est proposé ici ( c'est malheureusement une version adaptée comme Marabout en faisait pas mal dans les débuts de ses collections ) est une belle histoire de chevalerie en cette époque très troublée de l'Angleterre qui voyaient s'opposer les York et les Lancastre, la Guerre des Deux Roses... Des conflits pour le pouvoir poussant des seigneurs locaux sans parole à changer de camp selon leurs intérêts, des spoliations de biens, des mariages forcés...

Opposés à l'un de ces seigneurs véreux, les compagnons de la Flèche Noire veulent faire justice et notamment venger le père du héros du livre - et par voie de conséquence lui rendre ses titres et biens - Richard Shelton qui fera aussi tout pour épouser Jeanne, sa dame de coeur...

Tout cela ne sera pas simple évidemment et les héros connaîtront bien des péripéties tout au long de ces pages écrites comme on le faisait autrefois et sont bien plaisantes à lire, même si elles racontent une époque bien violente où les flèches, les coups d'épées ou de hache étaient monnaie courante...

La couverture réalisée par Pierre Joubert est une fois encore, une bien belle réussite du genre...
Modifié en dernier par Guy Bonnardeaux le dim. 12 janv. 2020 11:38, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Le Fantôme
Marabout Sport
Marabout Sport
Messages : 2524
Enregistré le : mer. 23 juil. 2014 17:23

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Le Fantôme »

C'est la couverture de Joubert qui m'a d'abord poussé à trouver ce livre, magnifique comme Les faucons ou Du Guesclin.
Quand au roman, ou plutôt son adaptation, je suis un peu plus réservé.
J'ai eu un peu de mal à terminer ce livre, alors que j'avais lu L'ile au trésor en son temps avec énormément de plaisir.
C'est peut-être moi qui ai vieilli, ou l'adaptation qui m'a gênée, mais je me suis un peu ennuyé à la lecture. :pale:
Les bavards ne se taisent que par manque d'oxygène ou besoin de pisser.
Frédéric Dard

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Collection
Messages : 5413
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Guy Bonnardeaux »

Tu n'as pas tort, il y a en effet des moments, surtout au début, qui pourraient pousser à laisser tomber. Le récit s'anime par la suite et on finit par l'achever. C'est mon cas et je suis content de lire que je ne suis pas le seul :pouce: ...

Avatar du membre
Guy Bonnardeaux
Marabout Collection
Messages : 5413
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 02:00
Localisation : In A Yellow Submarine on its way to Strawberry Fields, I Imagine ..

Re: Balade nostalgique dans l'univers Marabout Junior...

Message par Guy Bonnardeaux »

Le Fantôme a écrit :
dim. 12 janv. 2020 11:36
C'est la couverture de Joubert qui m'a d'abord poussé à trouver ce livre, magnifique comme Les faucons ou Du Guesclin.
Quand au roman, ou plutôt son adaptation, je suis un peu plus réservé.
J'ai eu un peu de mal à terminer ce livre, alors que j'avais lu L'ile au trésor en son temps avec énormément de plaisir.
C'est peut-être moi qui ai vieilli, ou l'adaptation qui m'a gênée, mais je me suis un peu ennuyé à la lecture. :pale:
J'ai encore réfléchi à ton commentaire ( j'aime bien les lire, j'aime beaucoup avoir ton avis et celui d'autres, cela m'incite à continuer ce voyage MJ et d'en parler ).

Oui, nous avons vieilli ( hélas :affraid: ... et cette année je vais passer une dizaine ) mais le texte a vieilli lui aussi évidemment, on n'écrit plus comme cela aujourd'hui et je crois quand on lit ce genre de bouquin, qu'il faut s'habituer au départ au ton, à la manière de raconter. Je suppose que c'est cela qui fait qu'on s'ennuie un peu au début mais après cela change. Car, au fur et à mesure du récit, on a envie d'en savoir plus. Je me demande, et c'est pourquoi j'ai utilisé le mot plaisant, si Stevenson ne l'a pas fait exprès, prendre le ton des chansons de geste du Moyen-âge quand on pourfendait l'adversaire mais avec courtoisie...Ce qui est dommage, mais ils étaient tenus par le format, ce sont ces condensés que devaient faire les gens de Marabout, au début du moins, mais ils ne pouvaient pas faire autrement.

Pour l'écriture, c'est un peu la même chose avec les Camilleri ( Montalbano ) et cette adaptation du sicilien. J'ai éprouvé des difficultés au début quand j'ai commencé à lire la série et puis avec l'habitude j'y ai pris goût.

Autre remarque très juste : les couvertures. Elles attirent le regard et il faut admettre que chez MJ, elles sont souvent bien belles.

Répondre

Retourner vers « Lectures et coups de coeur »